Nero-Film

Collection
Nero-Film

Outre la société de production UFA (Universum Film AG), aujourd'hui synonyme de cinéma allemand, il existait de nombreuses autres petites sociétés de production, aujourd'hui largement oubliées, mais qui méritent d'être redécouvertes. Avec la Nero-Film, fondée en 1926 par Seymour Nebenzahl, une société a vu le jour qui se consacrait explicitement à des films ayant une ambition artistique et un engagement politique. G.W. Pabst a tourné six films pour Nero durant cette courte période, Fritz Lang y a réalisé M le Maudit et Le Testament du docteur Mabuse, son dernier film en Allemagne, qui ne pouvait déjà plus sortir dans les salles allemandes après l'arrivée au pouvoir des nationaux-socialistes en 1933. Le père de Seymour Nebenzahl, Heinrich, a financé en 1929/30 Les Hommes le dimanche, le premier film de Robert Siodmak écrit en collaboration avec Billy Wilder et d'autres grands cinéastes ultérieurs. L'un des grands classiques du cinéma politique et de critique sociale de l'époque de Weimar, Ventres glacés, a pu être produit grâce au soutien de la succursale berlinoise de la société suisse Praesens-Film de Lazar Wechsler, après que la société de production d'origine Prometheus a dû déposer le bilan. 
Praesens-Film, dont le siège est à Zurich, continue d'exister et gère aujourd'hui également les droits des films Nero. En collaboration avec elle et des partenaires tels que EYE Filminstituut Nederland, le British Film Institute, la Cinémathèque suisse, les Archives fédérales et le DFF (Deutsches Filminstitut & Filmmuseum), Francfort, la Deutsche Kinemathek a restauré toute une série de ces films au cours des dernières années et poursuit son travail sur ce précieux catalogue, comme actuellement avec la restauration de L'Atlantide.

Close