selection of the month

Until 09/05

This month : Épistolaire

  • 10 films
  • 1 month
  • 1 theme

Text

J’écris à la place une lettre d'amour – que je n’envoie pas.
Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux

En avril, LaCinetek se fait votre messagère. Nos films-lettres transmettent des mots d’amours, mêlent l’intime au politique, reflètent leur époque et donnent des nouvelles du monde. Attendues, lues en secret ou à voix haute, cachées ou déchirées, ces traces calligraphiques et les évènements qu’elles recèlent hantent les personnages et leurs récits.

« Je suis entre vos mains. Ce papier c’est ma voix, cette encre c’est mon sang, cette lettre c’est moi. » Épopée épistolaire en alexandrins, Cyrano de Bergerac (1990) est servi par la puissance de jeu de Gérard Depardieu, le raffinement littéraire de Jean-Claude Carrière et le formidable sens du spectacle de Jean-Paul Rappeneau. 

C’est à une autre épopée, romanesque, délicate et crue, que nous convie François Truffaut dans Les Deux Anglaises et le continent (1971). Le continent, incarné par Jean-Pierre Léaud, ne cesse de correspondre avec ses deux sœurs de plume et de passions du Pays de Galles. Sous la lumière de Nestor Almendros, les sensualités mélancoliques des trois jeunes gens sont portées à leur point d’incandescence. 

Dans ce même Paris 1900, vu par Max Ophüls en 1951, la superficielle Madame de… (Danielle Darrieux), se révèle une romantique épistolière : « mes lettres, d’innombrables lettres qui vous auraient dit la profondeur et l’importance de mon amitié, qui est devenu mon amour… »

Mettre en mots le désir anime également Marguerite Duras dans Agatha et les lectures illimitées (1981). Une lettre d’amours interdites, lue à deux voix par la cinéaste et son amant Yann Andréa, sur des images de Bulle Ogier qui arpente un hôtel, esseulée.

Chez Claude Sautet, les lettres sont autant de coups de théâtre qui disent les aventures de Pierre (Sami Frey), César et Rosalie (Yves Montant et Romy Schneider). Elles écrivent un singulier ménage à trois, immortalisé par le cinéaste en 1972 et orchestré par la musique de Philippe Sarde.

La lettre lie un autre trio amoureux, celui de Catherine (Jeanne Moreau) et de Jules et Jim (1962). Leurs mots d’amours côtoient des nouvelles du front, durant la Première Guerre mondiale. François Truffaut y marie le texte d’Henri-Pierre Roché à des lettres d’Apollinaire, issues du recueil Tendre comme le souvenir. 

L’idylle charmante du jeune couple des Parapluies de Cherbourg (1964) est aussi brisée par les missives qu’impose l’ordre militaire, durant la guerre d’Algérie cette fois. Après le bonheur, Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo chantent la douleur de la séparation. Jacques Demy signe un bouleversant mélodrame enchanté, sublimé par la musique de Michel Legrand.

Autre guerre, autres lettres. Le Corbeau (1943) d’Henri-Georges Clouzot relate un fait divers sur une épidémie de lettres anonymes qui attaquent un médecin « faiseur d’anges » (Pierre Fresnay). Dans le contexte de délation des années d’Occupation, ce film est un brûlot. 

Et si l’on ne sait pas écrire ? On s’en remet à un écrivain public, comme Dora (fabuleuse Fernanda Montenegro) dans Central Do Brasil (1998). Sauf que Dora aime mieux se moquer des lettres et en faire des confettis, plutôt que les envoyer… Walter Salles signe une fable drôle et touchante, sur une femme retrouve le chemin de sa sensibilité.

Enfin, avec Chris Marker, la lettre voyage. Le mystérieux reporter de Sans soleil (1982) adresse ses lettres filmées de par le monde à une inconnue qui les lit. Elles racontent la « zone », un lieu où la mémoire imagée de la terre se conserve, vit et se transforme. C’est si beau que, comme la narratrice, l’on s’interroge avec crainte : « Y aura-t-il un jour une dernière lettre ? »

Ce mois-ci, dix films écrits en lettres de feu, d’or ou de sang, qui cherchent à correspondre avec nous, à nous lire, à nous relier. Ils ne resteront pas lettre morte.

Read more

The selection of the month

    Guest of the month

    Mais quelle délicatesse ce Truffaut.
    Jeanne Balibar à propos de Les Deux Anglaises et le continent

    Teaser of the month

    Choose your offer

    Already subscribed? ?

    • Monthly subscription

      2,99€ per month

      10 films thematically selected, renewed every month. You can unsubscribe at any given time.

      Subscribe
      Free 7-day trial period

    • Annual subscription

      30€ a year

      You pay upfront and have a one-year subscription (2 months for free). No tacit reconduction: you subscribe again if you wish after the first year.

      Subscribe

    • Annual + subscription

      59€ a year

      Annual subscription + 12 films to choose from the whole catalogue of available films.

      "You pay upfront and have a one-year subscription and a 12-film credit (2 months for free). No tacit reconduction: you subscribe again if you wish after the first year."

      Subscribe

    Give a subscription as a gift

    Give an annual subscription as a gift to make your loved ones know about LaCinetek!

    Click below to purchase.

    Give an Annual ou Annual + subscription as a gift

    Go further on this month's selection

    Previous selections

    Close