Jonás Trueba

Jonás Trueba

  • Jonás Trueba, réalisateur espagnol né à Madrid en 1981.

    Jonás Trueba, élevé dans une famille de cinéma madrilène (son père est le réalisateur Fernando Trueba, sa mère est productrice), tourne avec un naturel déconcertant. Ses films sont autant de tranches de vies, fabriquées de façon indépendante et artisanale. La France découvre son talent avec Eva en août (2019), ballade sentimentale dans un Madrid solaire. Désarmant, Trueba capte avec simplicité des trajets de vie, en ménageant un espace généreux au spectateur comme à ses interprètes (de Itsaso Arana, actrice dans trois de ses films, également impliquée dans leur écriture ; aux adolescents de Qui à part nous, Goya du meilleur documentaire 2022, à qui la mise en scène est en partie déléguée). Tissant des intrigues amoureuses et amicales, mémorielles et existentielles, son cinéma compose un portrait vivant des désirs de l’Espagne contemporaine.  

  • Cero en conciencia (court métrage, 2000) - Todas las canciones hablan de mí (2010) - Los ilusos (2013) - Los exiliados románticos (2015) - La reconquista (2016) - Eva en août (2020) - Qui à part nous (2021) - Venez-voir (2022)

Sa liste de films

Bonus exclusifs

  • Voir le bonus
    Bonus Jonás Trueba
    Bonus Jonás Trueba

    Jonás Trueba

    à propos de Yi Yi
    de Edward Yang

    C'est très difficile, d'atteindre ce niveau de compréhension du monde et de le retranscrire en film.
  • Voir le bonus
    Bonus Jonás Trueba
    Bonus Jonás Trueba

    Jonás Trueba

    à propos de L'Enfant
    de Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pour moi, les Dardenne sont sans doute les meilleurs scénaristes du cinéma actuel.
  • Voir le bonus
    Bonus Jonás Trueba
    Bonus Jonás Trueba

    Jonás Trueba

    à propos de Sans soleil
    de Chris Marker

    J'aime beaucoup aussi la manière dont Chris Marker invente un dispositif littéraire.
  • Voir le bonus
    Bonus Jonás Trueba
    Bonus Jonás Trueba

    Jonás Trueba

    à propos de Stromboli
    de Roberto Rossellini

    Ce film est le point de départ d'un autre Rossellini qui, à partir de là, fait un bond en avant, dépasse le néoréalisme et aborde autre chose, plus complexe à définir
  • Voir le bonus
    Bonus Jonás Trueba
    Bonus Jonás Trueba

    Jonás Trueba

    à propos de Un jour sans fin
    de Harold Ramis

    Sous son apparence de film américain standard (...) il renferme une grande sagesse sur le plan du montage, de maniement du temps, du jeu d'acteur, de la subtilité des variations.
Fermer