Caroline Champetier

Focus on
Caroline Champetier

« Tous les films que je cite sur sept décennies m’ont dessillé le regard : les noirs tragiques de Karl Freund, les gros plans de Marlène sculptés par Sternberg/Glennon, l’explosion colorée si française de French Cancan, le contre-jour de Ford/Hoch dans La Prisonnière du désert à la porte de la cabane si souvent repris par Godard. La grâce brute, éclairée au miroir d’Almendros dans La Collectionneuse, 5000 mètres de pellicule, que je donne en exemple aux apprentis cinéastes. Les zooms bouleversants actionnés par Visconti dans Mort à Venise, jusqu’aux pentes de Mongolie caressées par l’hélicoptère de Sharunas Bartas.

Pas un film où l’émotion ne soit purement cinématographique, c’est-à-dire que le cœur se soulève par ce que reçoit l’œil. »

Caroline Champetier, directrice de la photographie

Caroline Champetier sur le tournage de Holy Motors (Leos Carax) © Benoit Bouthers

Our other selections

Close