Nabil Ayouch

  • Réalisateur franco-marocain, né en 1969 à Paris.

    Après avoir suivi des cours de théâtre et de mise en scène, Nabil Ayouch réalise en 1992 son premier court-métrage Les Pierres bleues du désert avec Jamel Debbouze. En 1997, il met en scène son premier long, Mektoub, qui remporte un grand succès au Maroc. Suivent Ali Zaoua, prince de la rue (2000) et Les Chevaux de Dieu (2012) sélectionné à Cannes dans la section Un Certain Regard. Cinéaste de la cause féminine, il filme une danseuse orientale dans Whatever Lola Wants (2008) et des prostituées de Marrakech dans Much Loved (2015). Ce dernier est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs mais fait l’objet d’une vive polémique au Maroc où il est interdit. Le cinéaste a également réalisé un documentaire, My Land (2011), sur les exilés palestiniens lors de la création de l’Etat d’Israël. En 2018 sort Razzia. Très engagé, il a fondé la Coalition marocaine pour la diversité culturelle et crée des Centres culturels dans les quartiers défavorisés. Il est membre de l’académie des Oscars et des César.

    Photo © Karl Dyson

  • Mektoub (1997) - Ali Zaoua, prince de la rue (2000) - Une minute de soleil en moins – téléfilm (2002) - Whatever Lola Wants (2007) - My Land (2011) - Les chevaux de Dieu (2012) - Much Loved (2015) – Razzia (2017)

Their list of films

Close