Albert Dupontel

  • Albert Dupontel se forme à la scène dans les années 1980. Il passe deux ans à l'école de Chaillot sous la houlette d'Antoine Vitez et fait un bref passage chez Ariane Mnouchkine. En 1990, de Sales histoires en Sales spectacles, son humour noir s’aiguise dans des sketchs cultes pour la télévision et le théâtre. Sur grand écran, il joue pour des réalisateurs tels Audiard, Blier, Noé ou Kervern-Delépine – ainsi que dans ses propres films. Son premier long, Bernie (1996) est un OFNI (objet filmique non identifié) salué par Terry Jones et Terry Gilliam, hérauts du non-sens britannique. Héritant du comique humaniste de Chaplin et Renoir, ses films s'attachent aux personnages en marge : des gueules cassées d’Au-revoir là-haut (récompensé par deux César en 2018) aux « cassos » contemporains (de l'artiste en panne du Créateur au criminel de 9 mois ferme, jusqu’au bibliothécaire suicidaire d’Adieu les cons).

    • Court métrage : Désiré (1992)
    • Longs métrages : Bernie (1996) – Le Créateur (1999) – Enfermés dehors (2006) – Le Vilain (2009) – 9 mois ferme (2013) – Au revoir là-haut (2017) – Adieu les cons (2020)

Their list of films

Bonus exclusive content

Close