Christophe

Christophe, compositeur des Mots bleus, des Paradis perdus et de La Dolce Vita, vient de nous quitter. Il avait également composé les bandes originales de La route de Salina de Georges Lautner (1970), Les mots bleus d’Alain Corneau (2004), Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli (2006), Fils de d’HPG (2014) et Jeanne de Bruno Dumont (2019) dans lequel il fait même une divine apparition. 

Éternel cinéphile, son appartement accueillait une salle de projection : il le comparait volontiers à celui du personnage de Thomas dans le Blow-Up de Michelangelo Antonioni. Le chanteur y collectionnait des copies pellicules, notamment celle de La strada de Federico Fellini en version française dont il a été le seul détenteur pendant un temps. 

Pour rendre un dernier hommage à ce chanteur culte et ce fétichiste de la pellicule, LaCinetek a réuni pour vous quelques titres cités en interview par le chanteur et qui faisaient partie de sa cinémathèque idéale, notamment pour Trois couleursLes Inrocks ou encore L'Express.

Films