Filmauswahl des Monats

Bis zum 09/01

In diesem Monat : Ça se fête !

Ça se fête !
  • 10 Filme
  • 1 Monate
  • 1 Themenbereich

Editorial

Come on, Barbie, let's go party (ah ah ah yeah)
Barbie Girl d'Aqua

En décembre, LaCinetek prépare les festivités de fin d’année !  La Sélection du mois réunit 10 films que l’on aime voir et revoir en cette période hivernale. De grandes comédies (musicales ou romantiques), des feel good movies, d’intrigantes histoires de famille ou encore des épopées enfantines : autant de plaisirs – coupables ou revendiqués – à regarder lovés sous la couette ou blottis sur le canapé, en solo, entre amis ou en famille. 

Si vous en avez marre de Maman j’ai raté l’avion, pourquoi ne pas vous installer devant un film de noël un peu moins attendu ? 8 Femmes (2002) de François Ozon vous propose un réveillon où se rencontrent l’esprit acéré d’Agatha Christie et la palette kitsch de Douglas Sirk. Un huis clos musical, façon cluedo, porté par un casting formidable (Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, Emmanuelle Béart, Virginie Ledoyen, Ludivine Sagnier, Firmine Richard). 

En matière de musical français, on ne se lasse pas d’On connaît la chanson (1997) d’Alain Resnais. Ce chassé-croisé existentiel à six personnages fait un usage grisant du playback : quel délice d’entendre Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Sabine Azéma ou Pierre Arditi penser en chanson avec les voix de leur interprète, de Bécaud à Bashung, de Joséphine Baker à Dalida…

Quant au musical américain, il nous délecte des performances vocales et scéniques de ses stars. Ainsi de Funny Girl (1968) de William Wyler, adapté de la pièce culte de Broadway, avec Omar Sharif et la mythique Barbra Streisand, sacrée d’un oscar pour ce rôle. 

Il y a des films qui donnent envie de vivre des expériences, de se laisser aller aux aventures de l’existence. Comme plonger dans l’effervescence de Barcelone avec L’Auberge espagnole (2002) de Cédric Klapisch. Un portrait dynamique de la jeunesse insouciante et cosmopolite des années 2000, avec Romain Duris, Audrey Tautou et Cécile de France.

Après la fièvre espagnole, place au savoir-vivre taïwanais. Salé, sucré (1994) de Ang Lee suit un grand chef cuisinier de Taipei au tempérament aigre-doux qui apprend à goûter aux plaisirs de la vie. Un film de famille tout en délicatesse et une source d’inspiration gastronomique pour les fêtes !

Que serait une sélection de films de noël sans comédies romantiques ? Nuits à Seattle (1993), de la réalisatrice Nora Ephron (scénariste de Quand Harry rencontre Sally) est un modèle du genre qui réunit Meg Ryan et Tom Hanks dans une métropole hivernale, réchauffée par les sentiments.  

Une comédie sentimentale qui implique une femme prise d’incontrôlables crises de hoquets ? Vous êtes dans Illusions perdues de Ernst Lubitsch (1941), un film moins connu du grand maître qui séduit pourtant par son habile mélange de finesse et de loufoquerie.

La romance devient étrangement décalée dans Punch-Drunk Love (2002) de Paul Thomas Anderson. Adam Sandler (dans un rôle à contre-emploi) et Emily Watson (Breaking the Waves, Chernobyl) y forment un couple inattendu mais irrésistible, pris dans une mise en scène de l’amour aussi grandiose que bizarre. 

Puis la sélection succombe au syndrome de Peter Pan ! Hook (1991) de Steven Spielberg nous ouvre les portes du Pays imaginaire. Un Peter Pan devenu adulte (Robin Williams) retrouve le Capitaine Crochet (Dustin Hoffman), la fée Clochette (Julia Roberts) et l’ensemble des habitants de cette île de cinéma pour s’adonner une dernière fois aux fantaisies ludiques de l’enfance. 

Enfin la passion pour les films se loge dans la belle lumière du projecteur de Cinema Paradiso (1988). La fresque de Giuseppe Tornatore, sur une émouvante partition d’Ennio Morricone, nous rappelle combien le cinéma accompagne nos vies et se mêle à nos souvenirs.

Ce mois-ci, 10 films pour passer les fêtes en compagnie d’images qui galvanisent et réconfortent.

Weiterlesen

Die Filmauswahl des Monats

    Gast des Monats

    L'ambiance générale de ce film est très bizarre en fait, et j'aime cette bizarrerie.

    Vincent Lacoste à propos Punch-drunk Love de Paul Thomas Anderson

    Teaser des Monats

    Die Filmauswahl des Monats verlängern

    Filmauswahlen der vorherigen Monate

    Schließen