Affreux, sales et méchants

Brutti, sporchi e cattivi
de Ettore Scola1h551976Italie

La fiche film

Un bidonville de Rome, dans les années 1960. Giacinto règne en tyran sur sa famille : sa femme, ses dix enfants, les conjoints, les amants et la grand-mère, tous logés sous le même toit, dans un taudis pouilleux. Tous acceptent son autorité et sa mauvaise humeur, car le patriarche acariâtre possède un magot d’un million de lires – reçues en dédommagement après avoir perdu un œil – que chacun espère lui voler. Tandis que Giacinto passe ses journées à se saouler ou à violenter les femmes autour de lui, que la fille tapine dans les rues de Rome, que le fils se travestit en femme, que la grand-mère apprend l’anglais à la télé, que la belle-fille trompe son mari avec le frère de ce dernier, que le petit fils chasse les rats morts, on prépare en cachette l’assassinat de Giacinto.

Notes : A la base, la volonté d’Ettore Scola était de réaliser un documentaire sur le monde des « bogarte », ces bidonvilles qui ont commencé à pulluler autour de Rome à partir des années 1950. Bien que le projet soit finalement devenu une fiction, le cinéaste a mélangé au casting acteurs professionnels et non-professionnels.
Par ailleurs, le film s’inscrit dans le prolongement d’Accatone de Pasolini (1961) qui décrivait le même milieu. Pasolini avait d’ailleurs accepté de réaliser une introduction à Affreux, sales et méchants, mais fût assassiné avant de pouvoir la tourner.

Générique et fiche technique
  • Générique

  • Informations techniques

    • Support de tournage :
    • Son d'origine :
    • Année de production : 1976
    • Date de sortie en France : Invalid date
    • Type de Films :
    • Couleurs :
    • Langue :

Bonus archives

  • Voir le bonusBonus

    Les Rendez-vous du dimanche 09/01/1977 : Ettore Scola et Carlo Ponti à propos de Affreux, sales et méchants

Les autres films

Fermer