Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur...

de René Allio2h101976France

La fiche film

Dans un village de Normandie, le 3 juin 1835, le jeune Pierre Rivière jusque-là considéré comme l’idiot du village, égorge froidement sa mère, son frère et sa sœur. Il prend la fuite à travers la campagne, avant d’être appréhendé par les gendarmes. Il confesse bientôt son crime et est mis en prison. Depuis sa cellule, l’humble paysan rédige son autobiographie à travers laquelle il souhaite donner sa version de l’histoire. Avec ses mots, il explique les raisons de son triple parricide, voué selon lui à délivrer son père de la tyrannie de son épouse. Il fait le récit des durs travaux de la ferme, de leur misérable existence quotidienne, ponctuée de constantes disputes.

Notes : Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère est l’adaptation cinématographique du manuscrit autobiographique de Pierre Rivière. Il est retrouvé et présenté par Michel Foucault en 1973 dans le cadre de sa réflexion autour des thèmes de la répression, des normes sociales, ainsi que l’histoire de la folie. Aussi pour le philosophe français qui a d’ailleurs suivi de près l’élaboration du film, les textes de Pierre Rivière «forment une lutte singulière, un affrontement, un rapport de pouvoir, une bataille de discours» entre un paysan anonyme et un système qui s’il ne l’avait pas prise ne lui aurait jamais donné la parole.

Générique et fiche technique
  • Générique

  • Informations techniques

    • Support de tournage :
    • Son d'origine :
    • Année de production : 1976
    • Date de sortie en France : Invalid date
    • Type de Films :
    • Couleurs :
    • Langue :

Bonus exclusifs

Bonus archives

  • Voir le bonusBonus

    Allons au cinéma 04/11/1976 : René Allio, François Châtelet et Michel Foucault à propos du film

Les autres films

Fermer